Souviens-toi de la baffe de Strasbourg !

Publié le par Campeo

point_interrogation.jpgC'était pendant la campagne pour les présidentielles de 2007....

En visite dans un quartier sensible de Strasbourg, François Bayrou s'explique avec quelques jeunes venus le chahuter. Le dialogue s'engage quand soudain, le candidat donne une gifle à un gamin qui lui faisait les poches : "tu me fais pas les poches" !

Dès lors, la côte de popularité de François Bayrou décolla et sa sympathie en sortit renforcée, aussi bien dans l'opinion que dans les média.

 

Pourquoi ce rappel ? C'est de l'histoire ancienne après tout !

 

Juste pour faire un rapide parallèle avec les propos récents de Nicolas Sarkozy.

 

Il y eu tout d'abord le désormais célèbre "casse toi pauv'con" du salon de l'agriculture...

 

Jeudi dernier, tous les supports de communication on focalisé l'information sur la remarque du président de la République lors de son déplacement en Savoie. Un inconnu s'est essuyé la main après avoir serré celle de Nicolas Sarkozy qui lui a alors lancé : "fais pas le malin".

L'anecdote, puisque c'en est une, a immédiatement fait le tour des média dans l'après-midi. Vidéo, posts, tout y passe. Quand on revoit les images, pourtant, pas de quoi fouetter le moindre chat !!!!

 

Quand on analyse les faits en toute neutralité, sans vouloir défendre la présidence ni dénigrer le battage autour de cette phrase insignifiante, plusieurs réflexions nous viennent à l'esprit.

 

Tout d'abord, force est de constater que Nicolas Sarkozy récolte les fruits d'un certain style affiché depuis le début de son mandat. Les inégalités dans sa politique de communication, le style "cash", la volonté de traiter en direct des sujets de société quotidiens sans filet, ont engendré ce genre de dérapage qui pourrait passer inaperçu dans une autre situation.

 

Ensuite, le reportage "live" est très mal maîtrisé par nos hommes politiques. On se souvient de l'affaire Brice Hortefeux au campus UMP, de Rachida Dati au parlement européen, de Manuel Valls à Evry....Aujourd'hui, tout propos peut être subrepticement enregistré sur un téléphone, une vidéo tournée par dessus une épaule, le tout diffusé dans la minute sur Internet. Les coachs en communication ont du boulot !

 

Ensuite, on peut s'interroger, sans remettre en cause le premier point, sur l'excès de "zèle" médiatique qui entoure les moments comme jeudi dernier. La couverture de "fais pas le malin" est nettement accentuée par rapport à l'actualité de fond (rattachement de la Savoie à la France). Un tantinet disproportionné non ? De fait, beaucoup de concitoyens auront retenu de cette journée une petite phrase au lieu d'un repère historique fondateur. Finalement, est-ce bien raisonnable ?

 

Enfin, est-il vraiment choquant que le président de la République française, quel qu'il soit,  sermonne un petit malin venu faire le show devant les copains ? Souvenons-nous de jacques Chirac à Jérusalmen...

 

De la baffe de Strasbourg à la remarque de Chambéry, il n'y a qu'un pas, avec des conséquences et des médiatisations différentes.

Nicolas Sarkozy doit désormais se demander, comme après la gifle de François Bayrou, si sa côte de popularité remontera en flèche rapidement.

Publié dans Tout le monde en parle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Xavier 23/04/2010 23:11


Oh oui !

C'était excellent !

Comme quoi Bayrou peut avoir des prises de position ... fermes ... lol !